Van remorque de transport cheval

Transporter son cheval est bien souvent un moment très stressant, autant pour le cheval que pour son cavalier. On entend souvent parler de cheval qui refuse de monter dans le van, cette « petite boite », par crainte ou par traumatisme suite à un accident. Mais il existe des moyens simples pour vous faciliter la vie lors des transports. Nous vous proposons notre top 5 des astuces pour transporter son cheval sereinement. Ces astuces pourront vous aider à mieux vivre ces instants bien souvent compliqués et qui pourtant peuvent être très simples.

Pour le transport utilisez une couverture

La couverture n’est pas obligatoire pour transporter son cheval en toute sécurité, mais elle est fortement conseillée dans certains cas. Si vous transportez votre cheval en hiver, et qu’il est habituellement couvert, la question ne se pose même pas. Laissez-lui sa couverture afin qu’il n’attrape pas froid. Vous pouvez éventuellement lui en mettre une un peu moins épaisse s’il stresse beaucoup et donc transpire avec excès. S’il n’est habituellement pas couvert vous pouvez lui mettre une petite chemise afin de le protéger des éventuels chocs ou frottements lors du transport. En été il faut bien évidemment bannir les grosses couvertures matelassés. Si vraiment vous souhaitez couvrir votre cheval à cette période-là, choisissez une chemise très légère et n’oubliez pas d’ouvrir une fenêtre pour lui faire de l’air.

Avant de transporter son cheval, il est important de travailler à pied

Transporter son cheval n’est pas toujours facile. Le cheval est un animal claustrophobe, nous ne vous apprenons certainement rien. Mais il n’est pas impossible, pourtant, de le rendre plus à l’aise face à cette boite sur roues. Prenez le temps de le travailler à pied. D’abord, autour de votre van, sans monter dedans pour qu’il s’habitue à le voir dans son paysage, puis faîtes-le monter. Demandez-lui d’abord de mettre un sabot sur le pont et surtout n’oubliez pas de le récompenser. Relâchez toute pression physique et mentale lorsque votre cheval accepte de mettre un pied dans le van. Faîtes la même chose pour les trois autres pâtes et ne soyez pas avare sur les friandises pour le récompenser.

Cet exercice peut vous prendre du temps et ne pas forcément se faire en une seule séance. Néanmoins, on vous promet que ce n’est pas une perte de temps sur le long terme. Fini de venir aux écuries 1h avant le départ pour aller au concours, car votre cheval grimpera instantanément avec de la patience. Grâce à ce travail, vous pourrez transporter votre cheval plus sereinement !

Protégez la queue de votre cheval

Pour transporter son cheval lors des longs trajets, un protège queue est indispensable. La barre arrière du van à tendance à frotter à la base de la queue et de ce fait l’abîmer. Ce n’est pas très esthétique (surtout si vous vous rendez à un concours) mais c’est aussi peu agréable pour votre cheval. Nous vous conseillons donc de ne pas négliger cette étape qui est pourtant souvent mise de côté.

Pour transporter votre cheval soyez calme et détendu

Le cheval ressent la moindre de nos émotions, aussi bien en selle qu’à pied. On a tous vécu ce moment où nous étions tristes et que nous avions l’impression que le monde était contre nous, sauf ce magnifique cheval en face de nous qui nous remontait le moral rien qu’en nous regardant. Alors prenez le temps de respirer un grand coup avant de venir le voir et de le faire monter dans le van ; détendez-vous, écoutez de la musique relaxante, ayez des pensées positives. Si vous n’êtes pas stressé, votre cheval le sera beaucoup moins aussi. Pensez également à ouvrir la porte avant du van avant de le faire monter. Votre cheval se sentira moins enfermé, votre van paraîtra plus « grand » pour lui et il montra de ce fait plus facilement.

Protégez les membres de votre cheval

C’est certainement la partie dont nous nous soucions le plus lors du transport de nos chevaux. Les membres d’un cheval sont très fragiles et certaines blessures peuvent être irréversibles. Généralement, on nous apprend dès le début l’importance de cette étape avant le transport. Vous avez deux choix qui s’offrent à vous :

  • Posez une flanelle sur chacun des membres ainsi que des bandes de repos. Cette technique à l’avantage de bien soutenir les membres et est moins encombrante pour votre cheval.
  • Vous pouvez aussi mettre des guêtres de transport. Elles ont l’avantage d’être épaisses et donc de bien protéger ses membres. En revanche, elles sont plus encombrantes pour le cheval, il a d’ailleurs tendance à avoir une démarche pour le moins originale au début.

Vous n’avez plus de raisons d’avoir peur que le transport se passe mal maintenant ! Une très grande partie des chevaux craignant de monter dans un van car ils n’ont simplement pas été habitués et travaillés dans le bon sens. Prenez votre temps, récompensez beaucoup, et protégez-le bien. Vous verrez rapidement une amélioration qui révolutionnera votre vie de cavalier !

Découvrez tous nos articles sur les chevaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *